Book Chapter

Carmen voyageuse: Représentations de Carmen en dehors de l’Espagne

Citation

Davies A (2020) Carmen voyageuse: Représentations de Carmen en dehors de l’Espagne. In: Lozier C & Marc I (eds.) Carmen revisitée / revisiter Carmen: nouveaux visages d’un mythe transversal. Comparatisme & Societe, 41. Bern: Peter Lang International Academic Publishers, pp. 127-144. https://doi.org/10.3726/b17155

Abstract
First paragraph: L’histoire et le personnage de Carmen ont été inventés par des étrangers, pour des étrangers. La nouvelle originelle de Mérimée répondait, en 1845, à la fascination des lecteurs pour les bas-fonds espagnols et se présentait comme une forme d’encanaillement littéraire pour français cultivés. En 1875, l’opéra de Bizet reprenait cette appétence pour l’exotisme et l’étranger desquels le compositeur français s’était fait une spécialité (McClary 1992 : 18). Cet attrait spécifique s’explique par le fait que la France du XIXe siècle avait d’abord vu en l’Espagne une forme d’Orient primitif. Les propos de Théophile Gautier, tirés de ses voyages en Espagne, sont à cet égard exemplaires : « L’Espagne, qui touche à l’Afrique comme la Grèce à l’Asie, n’est pas faite pour les mœurs européennes. Le génie de l’Orient y perce sous toutes les formes, et il est fâcheux peut-être qu’elle ne soit pas restée moresque ou mahométane » (Gautier 1981 : 236-237).

Keywords
Carmen; generic narrative; Mérimée, Prosper; Bizet, Georges; orientalism

StatusPublished
Title of seriesComparatisme & Societe
Number in series41
Publication date31/12/2020
PublisherPeter Lang International Academic Publishers
Place of publicationBern
ISSN of series1780-4515
ISBN978-2-8076-0900-6
eISBN978-2-8076-0902-0